Jeux 2 pub

Forum de pub et de référencement gratuit pour vos réseaux sociaux, forums et sites.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Pour profiter de l'affichage de ton/tes logos ici, c'est juste ici !
Mini-bannière de School Of Progress, forum d'entraide pour forums

Partagez | 
 

 L'Asthme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soranel
VIP
VIP
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2315
Age : 42
Localisation : 63
Emploi/loisirs : Congé parental, mes enfants, internet...
Humeur : Toujours joyeuse
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: L'Asthme   Lun 3 Mar 2008 - 12:19

Sommaire :

Définition
Epidémiologie
Mécanisme de la maladie asthmatique
Etiologie de l'asthme
Diagnostic de l'asthme
Traitement de l'asthme


Définition


L'asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Il se manifeste par des crises de dyspnée sifflante, souvent nocturnes et réversibles, spontanément ou sous l'effet du traitement. C'est un syndrome multifactoriel, dont l'expression est fonction de facteurs acquis souvent liés à l'environnement. Des facteurs spécifiques (tels que l'allergie) s'associent à d'autres non spécifiques (comme la pollution ou le tabac), et modulent l'hyperréactivité bronchique non spécifique. L'asthme touche tous les groupes d'âges mais se déclare souvent pendant l'enfance.

Epidémiologie

- 100 à 150 millions de personnes souffrent d'asthme à travers le monde et leur nombre est en augmentation. Cette affection serait responsable de plus de 18 000 décès par an.
- Toujours au niveau mondial, on estime que les coûts associés à l'asthme dépassent ceux de la tuberculose et de l'infection à VIH/Sida réunis.

- En France, l'asthme concerne plus de 2,5 millions de français dont un tiers d'enfants.
- Actuellement, 7 à 10 % des enfants et 5 à 6 % des adultes sont concernés par la maladie asthmatique. La fréquence de l'asthme est en constante augmentation dans la plupart des pays et atteint actuellement 9 % de la population française.
- 8% des garçons de moins de 10 ans souffrent d'asthme, les filles du même âge ne sont que 5 %.
Le ratio homme / femme s'inverse ensuite, les femmes étant plus souvent asthmatiques que les hommes.
- La mortalité liée à l'asthme est aussi en augmentation. Elle atteint principalement les sujets de plus de 65 ans mais l'augmentation concerne surtout les moins de 15 ans.
- Une enquête du Credes révèle que l'asthme touche davantage les couches défavorisées.
- Il existe aussi en France de fortes disparités géographiques certainement dues aux différences climatiques. Ainsi la prévalence de l'asthme est-elle plus élevée dans le Nord de la France avec 7,5 % d'asthmatiques, dans l'Ouest avec 6,7 % ainsi que dans le Sud-Ouest avec 7,3 % d'asthmatiques. C'est en revanche dans les régions au climat sec que la prévalence de l'asthme est la plus faible (4,4 % dans l'Est; 4,8 % dans le Centre-Est).
- Contrairement à des croyances répandues, l'asthme ne semble pas plus fréquent en milieu urbain qu'en milieu rural.


Mécanisme de la maladie asthmatique

Les voies aériennes ont pour rôle de conduire l'air vers les zones d'échanges gazeux où s'effectuent l'oxygénation du sang et le rejet du gaz carbonique. Lors de l'inspiration par exemple, l'air est amené dans les alvéoles pulmonaires via les trachées et les bronches pour apporter au sang et aux cellules l'oxygène dont nous avons besoin. Chez une personne en bonne santé, les bronches restent suffisamment ouvertes pour permettre une inspiration et une expiration libres et faciles, ne demandant aucun effort particulier. Quand une crise d'asthme se déclenche, il se produit une contraction des muscles et une inflammation plus ou moins importante à la surface des bronches, ce qui engendre un rétrécissement des voies respiratoires. La conséquence est une "hyperréactivité bronchique". L'air ne passe plus que difficilement. L'asthmatique ressent alors une oppression du thorax, une respiration sifflante, une toux et un essoufflement quelquefois angoissants.

Etiologie de l'asthme

L'asthme est un syndrome multifactoriel.

Facteurs de risque endogène

- Le terrain atopique est le principal facteur causal de l'asthme. L'atopie est une aptitude anormale d'un individu à synthétiser des Ig E spécifiques dirigées contre les allergènes naturels entrant en contact avec l'organisme par des voies naturelles. Il s'agit en fait d'allergies à caractère héréditaire.
-
Le terrain génétique est un élément essentiel de la maladie asthmatique de l'enfant. Ainsi considérant que le risque allergique moyen d'un enfant pris au hasard dans la population est de 20 %, celui d'un enfant ayant un parent allergique sera de 40-45 % et celui d'un enfant né de parents tous deux allergiques approchera les 80-90%.
- Le stress psychologique (émotions, contrariétés, tensions) peut être à l'origine du déclenchement d'une crise d'asthme.
- Les influences hormonales : pendant l'enfance, la prévalence de l'asthme est plus élevée chez les garçons, elle est identique à la puberté, plus élevée chez la femme à l'âge adulte. D'un point de vue physiopathologique, le rôle des hormones sexuelles est probable mais non démontré. D'un point de vue clinique, la période prémenstruelle est une période à risque. Il existe un autre pic de prévalence de l'asthme au moment de la ménopause chez la femme.


Facteurs de risque exogène

Les allergènes

L'étiologie allergique, très majoritaire chez l'enfant, décroît sensiblement avec l'âge.
Chez l'enfant, l'asthme est dans 90 à 95 % d'origine allergique même s'il n'est pas toujours facile de mettre clairement en évidence l'allergène impliqué.

Les pneumallergènes
Ce sont les allergènes présents dans l'air ambiant et qui, inhalés en quantité minime, sont capables de sensibiliser les sujets et de déclencher les symptômes en arrivant au niveau des muqueuses respiratoires.
- les allergènes polliniques
- les acariens
- les protéines animales provenant d'animaux domestiques, d'expérience ou de compagnie
- les arthropodes (tels que criquets ou blattes) peuvent être responsables d'asthme dans certaines régions chaudes et humides
- les moisissures et les levures atmosphériques
- les bactéries ont peut-être un rôle allergisant mais l'asthme induit par une allergie bactérienne semble exceptionnelle.

Les trophallergènes
Les aliments et les boissons peuvent être responsables de manifestations respiratoires par le biais de sensibilisation allergique

Les allergènes médicamenteux

Les allergènes professionnels
On estime à 10 % la part professionnelle des asthmes apparus à l'âge adulte.
- asthme à la farine de blé pour les boulangers
- asthme aux isocyanates pour les peintres
- asthme aux poussières de bois pour les menuisiers ou ébénistes
etc...


La pollution atmosphérique

Les bronches et alvéoles sont largement ouverts sur l'extérieur et offrent aux nuisances une surface de l'ordre de 90 à 100 m2. Les gaz ou particules rencontrés dans l'atmosphère relèvent essentiellement de :
- la pollution acido-particulaire : le dioxyde de soufre (SO2), les particules en suspension et les aérosols acides (sulfates)
- la pollution photo-oxydante : l'ozone et le dioxyde d'azote.
Les principales sources de pollution sont les foyers fixes de combustion, les usines d'incinération des déchets ménagers et industriels, le trafic automobile.


Le tabagisme

Chez l'asthmatique, le tabac est un cofacteur insdicutable : 20 % des asthmatiques sont des fumeurs. Par lui-même, l'aérosol tabagique provoque une inflammation des voies aériennes avec hypersécrétion, paralysie (et destruction) ciliaire. Le tabagisme actif est responsable d'une augmentation des IgE sériques.

Les virus

Les études épidémiologiques montrent que près de 50 % des crises d'asthme du jeune enfant sont liées à une virose respiratoire. Avant l'âge de deux ans, le virus respiratoire syncitial est le plus souvent en cause (40 à 70 % des cas)

Autres facteurs favorisants

- les infections à germe banals
- asthme avec intolérance à l'aspirine
- asthme et sulfites : il semble que 4 à 8 % des asthmatiques soient sensibles aux sulfites.
- asthme et reflux gastro-oesophagien : le RGO est plus fréquent chez l'asthmatique.
- asthme d'effort : il se caractérise par la survenue d'une obstruction bronchique à l'arrêt de l'effort, typiquement 5 à 15 minutes après.


Diagnostic de l'asthme

Il est basé sur :

- l'interrogatoire clinique.
A l'interrogatoire, on doit retrouver les symptômes suivants : toux avec expectoration, dyspnée, oppression thoracique, sibillants. Ces symptômes sont variables d'un jour à l'autre avec souvent une recrudescence nocturne ou au petit matin.

- une enquête allergologique

- une radiographie pulmonaire
- une exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) qui est un élément essentiel pour confirmer le diagnostic et évaluer la sévérité de l'affection.
Le débit expiratoire de pointe est la mesure du souffle au moment où l'air sort le plus vite des bronches. Il s'exprime en litre par minute (l/mn). Il se mesure à l'aide d'un débit-mètre de pointe que l'on appelle aussi Peak Flow Meter. Le DEP varie avec l'âge, la taille et le sexe. Ces mesures sont indispensables car elles permettent à l'asthmatique d'évaluer lui-même l'état du rétrécissement bronchique. L'asthmatique remplira ainsi lui-même un carnet ou graphique que le médecin interprétera de façon à mieux adapter le traitement. Le DEP se mesure régulièrement deux fois par jour.


Traitement de l'asthme

- Contrôle de l'asthme

Il consiste à éviter tout ce qui déclenche des crises les stimulant : tout ce qui qui irrite et enflamme les voies respiratoires et qui aggrave l'asthme c'est à dire tous les facteurs favorisants et déclenchants cités ci-dessus.
La qualité de vie du patient de l'asthmatique peut être améliorée en pratiquant quelques mouvements respiratoires (kinésithérapie respiratoire), en faisant des séjours en stations climatiques situées en altitude, en pratiquant un sport après conseil médical (l'activité physique régulière réduit l'hyperventilation due à l'effort).

- Les médicaments anti-asthmatiques c'est à dire les traitement de la crise d'asthme et les traitements de fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Asthme   Dim 1 Nov 2009 - 19:02

Oué j'ai une personne qui à ca aussi !
Quand il respire plus faut vite lui donner de l'aire avec un appareil
Revenir en haut Aller en bas
Le_Druide
Joueur averti
Joueur averti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 58
Localisation : Saint Maurice 94410
Emploi/loisirs : Un boulot de m...e néanmoins indispensable
Humeur : Toujours très bonne
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: L'Asthme   Jeu 30 Juin 2016 - 17:42

Bonjour,

Une chose qu'on ne sait pas toujours, il est possible d'améliorer son état si on le décide.

Je dit si on le décide car çà n'a rien d'une partie de plaisir, de muscler son cœur, élargir son dos et donner plus de place aux poumons, et réduire sa propre consommation d'air en réduisant jusqu'au rythme cardiaque de manière volontaire et contrôlée.

Après 3 ans de sport j'ai gagné 11% de volume d'air en plus,et là je vous réponds à cause de mes pieds en feux avec les 12 Km d'hier.

La récompense, c'est d'en finir une fois pour toute avec ce vaccin "Xolair" qui me permettais de respirer, de courir (certes pas longtemps mai quelle joie), d'aller à la piscine et faire un peu de sport.

Le Hic c'est que ce vaccin déglingue le foie et les reins et coûte au passage 20 000€ à la Sécurité Sociale, donc à nous tous pour un an de traitement. J'ai parfois hurlé de douleur avec les poumons en feux, fait un arrêt respiratoire complet mais après les 4h 30mn de réanimation je me suis juré : "Plus jamais cette souffrance, le sport avec plus de souffle ou la mort !".

De 50% d'air je suis arrivé à 62% et tient sur le plat une marche rapide à 6.5 km/h pendant au moins 1 heure. Je voulais faire les 10Km de la course d'Auteuil le 26 juin pour les traumatisés crâniens, le pollen m'a stoppé net.

Mon poids fait yoyo dès que je ralenti le sport, la cortisone çà me fait grossir et prendre en moyenne 3 à 5 kilos par mois, si je continu je resterais sous les 105 kg, ... à 123 kg me lever pour aller prendre une douche demandait beaucoup d'effort et de la Ventoline.

Si vous avez de l'asthme léger ou sévère comme moi que le bois de Vincennes est pas loin, je vous y donne rendez-vous pour une marche à notre rythme je tiens le 6.5 km/h mais 4km/h c'est bien aussi suffit que je fasse plus d'aller/retour après. Ensemble c'est plus facile et en cas de soucis on prends moins de risque, ... je vous apprendrait si vous le souhaitez à contrôler votre coeur, pour ma part j'arrive à descendre à 50 bpm avec très souvent la limite des 4 inspirations par minute si vous avez un doute demandez donc au Dr. Mangapian de l'intercommunal de Créteil, lui il est près à me signer mon autorisaion pour le Marathon de Paris.

Si par malheur un jour la Ventoline ne fait plus rien, seul dehors c'est la mort si on vous aide pas dans les 2 minutes, ... le pneumologue qui m'a appris a sauvé ma vie plusieurs fois de suite la première année.

Bon courage à tous les asthmatiques car croyez-moi mourir noyé est une belle mort comparé à notre souffrance, ... c'est rapide !

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bretagne-web.fr/annuaire
Kit-Kat
Animateur
Animateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 65
Age : 24
Localisation : .
Emploi/loisirs : .
Humeur : .
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: L'Asthme   Jeu 30 Juin 2016 - 21:02

Salut !

Je ne suis pas asthmatique, mais ma petite sœur l'est ainsi qu'une amie. Ce qui est curieux, c'est qu'en te lisant, Le druide, l'asthme semble effroyable, mais en regardant ma sœur et mon amie ça semble "vivable" et loin d'être effrayant. Alors oui, elles ont toujours un tube de ventoline pour l'une et d'un autre truc pour l'autre (j'ai jamais retenu le nom depuis qu'elle est passée à ça) et le sorte dès que le besoin se fait sentir, mais c'est loin d'être toutes les 5 minutes et elles ne faisaient pas de crises à la pelle non plus.

Ma petite soeur faisait souvent des crises étant petite, mais faut dire qu'elle devait éviter les chats et qu'elle passait sa vie collé à lui et qu'elle stressait vite, donc ça ne l'aidait pas du tout, en grandissant elle a appris à gérer le stresse, à respirer et elle a fait attention avec le chat.

Elle a aussi prit de la cortisone à une période, pour calmer une crise je crois, et ce qui la faisait gonfler c'était de prendre du sel. Dès qu'elle avait de la cortisone elle réduisait drastiquement sa consommation.

En tout cas de ce que j'ai vu faire du sport n'est pas toujours une partie de plaisirs au début pour eux, mais par la suite ils se débrouillent très bien et elles n'avaient pas le moindre besoin de voir un médecin pour faire du sport.

En fait je ne pense pas que vous ayez la même chose, toi tu parles de cœur, mais les deux filles c'était les poumons/voies respiratoire et certainement pas le cœur et ce que tu décris ne ressemble pas du tout à ce qu'elles avaient. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le_Druide
Joueur averti
Joueur averti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 58
Localisation : Saint Maurice 94410
Emploi/loisirs : Un boulot de m...e néanmoins indispensable
Humeur : Toujours très bonne
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: L'Asthme   Mer 13 Juil 2016 - 12:56

Bonjour Kit-Kat,

Faire du sport est pas facile mais obligatoire si on veut garantir son avenir, on est pas obligé de se prendre pour un athlète, encore moins de courir moi j'en suis incapable sans bouteille d'oxygène ou le vaccin Xolair qui n'est pas si bon pour le foie et les reins.

Je vous des pseudos sportifs courir à 13 km/h pendant 15 parfois 30 mn quand ce n'est pas 5 mn avant d'aller faire gonfler les muscles pour la parade à la plage !

Pour ma part et celle de mon pneumologue et mon coach je préfère les 1h à 2h max à 6.5 km/h, certains diront c'est lent mais je ne cours pas je marche, car du fait de mon surpoids les articulations, le bas du dos et un tas de trucs dont je ne soupçonne même pas l'existence ne supportent que très mal les chocs sur le talon et créent des douleurs parfois des heures durant.

En faisant du sport, piscine si on est lourd pour ne pas porter son poids ou autre juste par plaisir, du foot, même du badminton c'est bien mais au moins une petite heure 3 à 4 fois par semaine pour musclé son cœur et ouvrir ses poumons.

Sans mes sacrifices (au début) et ma séance dans 1 h à la salle plus les 8 stations de bus aller/retour à pieds je serais déjà mort, je le fait pour ma santé pour garantir un avenir avec ma chérie, et merde à celles et ceux qui attendent l'héritage !

LA vie est courte, essayé de la prolonger même d'une seule journée en faisant du sport des années durant çà en vaut le coup et les sacrifices, car un jour de plus je verrais ma belle plonger ses yeux en moi, un jour de plus je la ferais rire de mes bêtises, ... çà vaut tout l'or du monde.

Bonne journée à toutes et tous, en bonne santé,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bretagne-web.fr/annuaire
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Asthme   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Asthme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Asthme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeux 2 pub  :: ANIMATIONS DU FORUM :: Papotages entre nous :: La santé-
Sauter vers: